Compte rendu du match contre les RugbyQ du 18/03/2017

Match contre les RugbyQ

Contexte : Rubygnoles Jour 1

Premier match officiel de la nouvelle association, adieu VFR, So long les Demis, Welcome les Roustons.

Les belligérants du jour :

Face à nous, en ce samedi légèrement pluvieux et couvert, l’équipe des RugbyQ : 14 joueurs, aux couleurs bigarrées et chamarrées, juchées sur de longues guibolles avec notamment un capitaine casse-bonbon qui n’arrêtait pas de se plaindre à l’arbitre que celui-ci siffle les fautes de son équipe, et Fufu, en hommage à Fulgence Oudraogo sans doute, sympathique joueurs qu’on aurait préféré voir jouer avec nous que contre. Antoine se sacrifia, avec un empressement un peu suspect, pour compléter l’équipe adverse.

Chez les roustons : A vu de pif comme ça je pense que l’on était 25 facile (voir un peu plus), avec les retours de Captain’Haribo et deux copains à lui (dis donc qu’est-ce qu’il parle Captain, j’avais oublié qu’il avait une aussi grande gueule) et bien sûr de Blondasse, notre vrai Fofana à nous (Vrai Faux Fana), non pas par sa qualité de course mais plutôt par la même capacité à se blesser. Un nouveau venu aussi : Louis il me semble, auteur d’une superbe entrée à l’aile avec un essai de …disons….55 m tout en débordement. Mowglie et Montagne officiaient à tour de rôle à la mêlés. Lucho s’occupait de l’arrière, Iannis en dix, Blondasse et Fred au centre. Sur les ailes il y avait à tour de rôle : Christophe, Jef, Johan et Louis. Devant c’était un melting-pot de tous les autres joueurs non-cités au-dessus.

(Musique d’introduction : Hymne à la joie)

Message Officiel du Bureau : Présence remarqué (et remarquable) du Présimôme en ce jour de fête (Hosanna) : arbitre en première mi-temps et joueurs en seconde (mais chut faut pas le dire, on avait promis à Momette de ne pas le faire jouer), notre grand timonier apporta toute sa science du jeu et sa bienveillance naturelle pour porter au firmament son équipe reconnaissante (Alléluia au plus haut des cieux).

(Fin du communiqué. Musique final : «  Also spracht Zarathoustra là là, trou là là »)

Sur la touche :

  • Marc et son fils, l’un blessé, l’autre trop jeune,
  • Tiennav, ni blessé, ni trop jeune, mais trop bourré pour réussir à enfiler son short autrement que par la tête,
  • Laurent et son genou bionique,
  • Vincent De l’herbe, photographe

Arbitre : Môme puis Roland

L’énervé de la semaine : Alex (c’est marrant comme des fois il est calme Alex et des fois il est super énervé pour tout. Ça fout un peu les jetons.)

 Le match

D’entrée de jeu le dix adverse nous bombarda de longs coups de pied, ce qui obligea Lucho à effectuer pas moins de 3 relances depuis ses 22 m dans les 5 premières minutes. La première relance fut superbe, avec vista et vitesse Lucho se joua de l’équipe d’en face pour remonter tout le terrain, fixer l’arrière adverse et offrir un ballon d’essai à son ailier. Fair play notre ailier refusa d’attraper la balle, c’est vrai que marquer trop tôt dans un match c’est un peu un tue l’amour.
La seconde relance fut forcément un peu plus laborieuse, la fatigue aidant, Lucho remonta le ballon jusqu’à la ligne médiane avant de se faire plaquer.
La troisième relance, elle, fut carrément catastrophique. Epuisé, acculé sur sa ligne d’en but, Lucho tenta une passe vers un ami imaginaire, cafouillage et récupération de la balle par les RugbyQ pour un essai casquette.
Là on s’est dit qu’ils ne devaient pas marquer souvent les RugbyQ, parce que qu’est-ce qu’ils étaient content de marquer cet essai tout pourri.

Leur second essai fut encore plus pourri que le premier, tu le verrais sur U-Tube tu penserais que c’est un fake « non, ce n’est pas possible qu’une équipe joue aussi mal » et ben si, nous on sait faire.
C’est vrai que le début de partie n’était pas brillant-brillant, en face ils n’étaient pas terrible mais nous on arrivait à faire pire, Ecosse-Italie avec des joueurs sous Tranxene 200. Heureusement Roland et notre énervé d’Alex recentrèrent le jeu à l’avant pour finalement un essai de Roland tout en finesse le crane en avant après une course de 3 cm (hé, vous saviez que Roland il avait six frères et qu’ils vivaient tous ensembles dans une petite maison au milieu de la forêt ?).

Troisième essai pour les RugbyQ, mais celui-ci bien fait et mérité. Dans les détails je ne saurais pas dire ce qui se passe vraiment, mais ils se font des passes, y a eu au moins deux temps de jeu et Lucho n’y est pour rien, bref un vrai essai.
Je crois que c’est ensuite que Louis marque son essai, bien décalé par notre ligne de trois quart, il grille à la course toute la défense adverse.
Encore un essai pour nous, je pense de Lucho, sur une énième relance, bravo Luc-Jérôme (un jour il faudra sérieusement se pencher sur les risques de trouble de la personnalité liés aux prénoms composés. Dans le cas de Lucho par exemple on sent bien qu’il n’est pas tout seul dans sa tête).

Score à la mi-temps : 3-3

Mi-temps :

Inutile de vous dire que l’on s’est sacrément fait engueuler à la mi-temps : par Roland d’abord, par Alex ensuite, puis Iannis plus mesuré, de nouveau Alex. Fred a essayé de dire un truc mais il était tellement énervé que tout est sortit d’un coup trop vite et on a rien compris. Encore un peu Alex. Môme a voulu relativiser mais il s’est fait couper la parole de nouveau par Fred qui s’était rendu compte qu’il n’avait pas été clair. Alex a ensuite voulu expliquer ce qu’il avait compris de l’intervention de Fred. Iannis a repris la parole pour dire qu’il fallait qu’on soit plus synthétique dans nos interventions. Roland a tenu à compléter ce qui disait Iannis en disant qu’il fallait qu’on soit synthétique et concis et qu’on foute la tronche dans les regroupements. Môme à ajouter qu’il était d’accord pour qu’on soit synthétique et concis mais qu’il fallait tout de même être exhaustif. L’arbitre a voulu prendre la parole pour nous dire que la mi-temps était finie et que l’autre équipe nous attendait. Fred lui a dit de la fermer et que c’était à son tour de parler et que l’exhaustivité c’était bien mais qu’il fallait surtout se sortir les doigts du cul et qu’Alex n’avait rien compris à ce que lui Fred voulait dire. Alex lui a dit de se dépêcher de finir car lui aussi il avait des trucs important à dire et qu’il voulait pouvoir le faire avant de les oublier et que Fred n’avait qu’à être plus clair s’il voulait qu’on le comprenne du premier coup et toc. Slimane s’est mis à pleurer et Luc-Jérôme à parler tout seul en tournant de plus en plus vite sur lui-même. François a voulu intervenir mais Fred lui à dit ta gueule t’es plus président. Alex a dit qu’il avait oublié ce qu’il voulait dire et que c’était malin et que tout ça c’était à cause de Fred, Fred lui a dit ta gueule. Mowglie a fait une fourchette à Montagne pour pouvoir discrétos récupérer le poste de demi de mêlé.

Seconde mi-temps :

Est-ce l’effet bénéfique des discours de la mi-temps mais la seconde partie de match fut bien meilleur. Les Roustons prenaient enfin de façon net le dessus dans les rucks sur les RugbyQ, distribuant des ballons de qualité à nos arrières qui surent faire « chanter le cuir » (Je crois que ça fait plus de deux ans que je n’avais pas eu l’occasion d’utiliser cette formule ridicule).

Après ça se complique dans ma tête : je pense que l’on marque encore deux essais, je dirais par Lucho et Alex. Les RugbyQ nous en remettent un, je ne sais plus exactement dans quelles circonstances. Après on déroule avec quatre essais de plus par : Raph, Blondasse, Môme et  Alex bien sûr.

Fin du match, haie d’honneur, bisous dans le cou.

Score final : 9 – 4, Victoire des Rugbygnoles !!!

 

Men of the match : Les meilleurs joueurs de ce match sont Luc-Jérôme. Pas facile de les départager tous les deux, mais comme ils me le faisaient justement remarquer « heureusement que l’arbitre ne s‘est pas rendu compte qu’on était 16 sur le terrain. ».

Passe of the match : Attention, roulement de tambour, résonnez trompette, sonnez hautbois, chantez musettes, vos gueules dans le fond : cette semaine c’est un geste EXCEPTIONNEL d’INTELIGENCE que l’on honore. Oui d’intelligence, le truc de dingue, du jamais vu, une passe d’au moins 40m (à vu de pif je n’ai pas mesuré) légèrement en cloche certes mais en ARRIERE !!! (et oui vous avez tous bien lu, EN ARRIERE, mais jusqu’ou ira-t-on dans l’innovation !! C’est dingue-dingue, fouyouyou !). La situation, le contexte, le décor de cet exploit hors du commun :
Les Rugbygnoles sont à l’attaque. Après plusieurs temps de jeu, un regroupement se forme à la limite des 40 mètres dans le camp des RugbyQ. La défense des RugbyQ est resserrée. Les avants Rugbygnoles se sont tous comme des poires consommés dans le regroupement. Tous ? Non ! Un avant résiste encore et toujours à l’envi de rejoindre ses copains dans ce ruck confus : Qui ? François, Fran-fran, notre Fran-fran à nous qu’on a, François le Français, l’Ex, Phantom of President, lui est là, seul, dans l’axe, prêt à foncer et à défier à lui seul une défense adverse cinq fois plus nombreuse.
Le ballon est extrait du regroupement. Mowglie adresse une longue passe à Fran-Fran. La horde défensive se rue sur lui, c’est l’hallali, la curée…et là….le miracle….François, touché par la grâce, comme le confirmeront plus tard plusieurs témoins, lève la tête (Alléluia !!! Jésus !! Maazel Tov ! Caramba !). Son regard bleu des mers du sud identifie au loin trois trois-quarts Roustons en surnombre. Oubliant qu’il ne savait pas faire une passe, il l’a fit ! (Musique des chariots de feu pendant que la balle s’élève puis redescend au ralentis dans les bras des trois quart). Le trois contre un est parfaitement joué : Essai !!!! Evanouissement dans l’assistance, plusieurs femmes accouchent avant l’heure, scènes d’hystérie en veux tu en voilà….

Après match :
Apéro devant les vestiaires et essayage de maillot « Pretty woman » avec Laurent dans le rôle de Richard Gere. Plusieurs modèles de maillot possible, moi j’ai pris celui avec Airbag ventral, doublé en poil de yack.

Discours programmatique du Présimôme (Noël, joie, Hosanna) :

  • Annonce de la tournée calva le 3 et 4 juin (Pilote : Tiennav),
  • Création d’un blog+feuille de chou (Pilote : Damdam),
  • Appel à participation pour le Roustonramaaaaaa (nom définitif à définir) remplaçant TVFR (Pilote : Manse).

Bisous les Roustons,

Semaine prochaine : Match contre les Potos !! Ça va taper fort !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.