Compte-rendu du match du 3 octobre 2020 contre les rugby Q

Compte-rendu du match du 3 octobre 2020 contre les rugby Q

Intro : ça va vous ? Bien ou bien ? Dur le confinement, le télé-travail, le couvre-feu, tout ça quoi, la milice qui marche dans la rue, quatre par quatre, armée jusqu’aux dents, prête à bondir pour vous faire un touché rectal à la moindre absence de masque, à la moindre faute de frappe sur votre attestation, à vous gazer si vous avez pas les mains propres, ça rend nostalgique. Ça me rappelle les vacances quand j’étais petit. Les séjours en Espagne sous Franco, le tourisme en Grèce à l’époque des colonels, le Lisbonne de Salazar, aaaah souvenir. A cette époque pas besoin de traverser la moitié de la terre pour étaler son pouvoir d’achat, d’être fière d’être un français à l’étranger. On pouvait donner des leçons de démocratie, d’économie, d’hygiène à tout ces crèves la faim à peu de frais, aaah.
Bon après ça rend mou de rester chez soi, on a tendance à faire du gras, Délivroom m’a tué, heureusement Netflix m’avait anesthésié avant.
Bref c’est pas tout ça mais la vie doit continuer et vous avez droit à vos comptes-rendus de match. Oui c’est votre droit le plus strict et tant pis si l’ensemble de la rédaction des Kroniques s’est transformé en obèses apathiques et rochons, tant pis si personne ne se souvient plus de ce qui s’est passé ce samedi matin d’avant le second confinement, tant pis …ouais tant pis.

Contexte : Donc si je me souviens bien le 3 octobre 2020 il y avait un match contre les Rugby-Q à Bagatelle. Bagatelle et sa fameuse buvette, ses bières fraiches, ses barquettes de frites … Bagatelle …je crois que je vais me mettre à pleurer (soupir).

Ah souvenirs ….

Météo : Pfff, alors là je sais plus, je dirais froid et sec.

Le terrain : instable, avec des trous mais nous noterons tout de même la présence d’herbe et de petits cônes rouges délimitant intelligemment les limites de l’air de jeu.

A gauche de Sly : un exemplaire de petit cône rouge

Vestiaires : en plein air, à la fraiche, à l’allemande, un petit côté les joies du naturisme en milieu péri-urbain.

Les équipes :

Eux : En face c’était les Rugby-Q, avec de bon vieux qu’on connait et, comme de plus en plus d’équipe Folklo ces derniers temps, un renfort de jeunes qu’on ne connait pas (et qu’on risque pas de les connaitre un jour vu qu’ils courent tout le temps pendant le match et qu’après le match ils viennent pas à la buvette … ah la buvette (long soupir suivi d’un petit sanglot retenu)).
A noter l’étonnante présence dans les rangs des Q de Cap’taine Haribo qui a décidé de faire le tour de toutes les équipes de l’AFFR pour apporter sa bonne parole (enfin je sais pas si elle est bonne mais en tout cas elle est abondante).

Nous : Comme ça de tête sans réfléchir je dirais qu’il y avait : …. Moi … Mark (c’est lui qui m’avait amené en voiture), Sly (vu qu’on a mangé ensemble ensuite à Neuilly), Rod (je m’en souvient je lui ai piqué des clopes à la buvette), Etienne (on a partagé la dernière bière de la glacière des Q), JP (mon maitre en matière de gestion de temps jeu), Fred (forcément il vient toujours quand il y a Cap’taine, ces deux-là ils sont connectés, osmose), Gluft (lui il vient que quand il y a Fred), Riton ( y vient que quand y a Gluft), Ménestrel (lui il vient pas vraiment jouer il est surtout là pour vérifier si ses jeunes employés sont bien là), Quentin-Mavrinka (qui bosse pour Ménestrel donc. Il est obligé de venir s’il veut valider sa période d’essai), Saber, les jumeaux kalfa, Jo (lui il vient tout le temps même s’il doit mettre 18h pour traverser l’île de France en transport en commun), pas Iannis (y avait pas la télé), Branchouille (il est venu parce qu’il lui restait encore une partie de son corps qui ne lui faisait pas encore tout à fait mal), Tom le petit (mue par sa méchanceté naturelle), le grand Tom, Grenouille (venu faire des en-avants), môme (qui vient de plus en plus depuis qu’il n’a plus le droit de jouer), Fab heu qui d’autre ? …

Entretien d’embauche

Bon je triche, je regarde la photo de match :
A merde j’ai oublié Dam3, Alex et Ludo. Oh putain, désole les gars, ce que c’est que la mémoire tout de même. Je ne vois pas Môme, le petit Tom, ni Jo, ni JP non plus sur la photo de groupe, putain c’est quoi ce bordel pfff….

Y en a qu’un seul qui a un masque, bravo les gestes barrières

Coach : Coach Roland présent en première mi-temps avec sa tête des mauvais jours. Ce qui est bien avec Roland c’est qu’il ne fait rien à moitié. Quand il a sa tête des mauvais jours il l’a à fond. Sans déconner il était grave flippant : lunettes noires, trois quart en cuirs, démarche à la Joe Pesci (pour la taille), Gérard Lanvin pour l’air affable, il semblait tout droit sorti d’un épisode du bureau des légendes réalisé par Scorsese. Rien qu’à me dire bonjour j’en ai fait caca dans mon short.

 

Le match :

Soyons clair : je ne me souviens de rien. Sauf que ça a été frustrant comme partie. On a été malmené mais on tenait bon, jusqu’à un terrible trou d’air en début de seconde période où on se prend 4 essais en 15 minutes avant de réagir et de rééquilibrer les débats. On finit même pas trop mal en mettant plus d’intensité dans notre jeu mais hélas, mille fois hélas, c’est encore une défaite.

Dans le détail ça donne :

  • 10 mn : Essai des Q. Bon normal, pourquoi pas, jusque-là pas d’affolement. 1-0
  • 13 min : Egalisation ! Essai de Branchouille : 1-1 (Essai dédié à l’ensemble du corps médical français)
  • 38 min : Essai de Dam3. Paf dans leur mouille ! 1-2
Dam3 en plein action (au fond à droite Cap’taine en pleine action aussi)

Mi-temps : Discours prophétique de Tom le Cruel : « Attention à la reprise les gars ! A chaque match en début de seconde mi-temps on se relache ! Là je ne veux pas de ça aujourd’hui ! VIGILANCE ! »

Reprise et début du trou d’air annoncé par Tom :

  • 43 : Egalisation des Q : 2-2
  • 45 : Essai des Q : 3-2
  • 52 : Encore un essai des Q : 4-2
  • 55 : Et encore un autre Q : 5-2

Fin du trou d’air, ouf :

  • 66 : Essai de Gluft 5-3
  • 68 : Essai des Q : 6-3
  • 70 : Essai des Q : 7-3
  • 74 : Essai d’Alex 7-4
  • Et pour finir essai de Tom le sanguinaire 7-5

Score final : 7-5. Si on retire les 4 essais du trou d’air c’est presque une victoire.

 

Après match : En deux temps, d’abord à boire des bières avec les Q sur le bord du terrain à écouter les belles histoires de tonton cap’taine, puis second temp à la buvette toujours à écouter les histoires de Cap’taine (parce qu’il en a beaucoup, du coup ça prend du temps).

Un petit air d’harmonica pour fêter ça …. chauffe marcel !

Voilà tout ce qu’on pouvait dire à peu prés de ce samedi matin là.
Take care les Roustons, aubergine, augbergine…..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.